Camille Desmarest

Des bancs du lycée aux bords de la Tamise, les chemins de l’artiste chorégraphique Camille Desmarest et du Captain semblent s’être suivis en parallèle jusqu’en janvier 2014, lorsqu’ils se rencontrent artistiquement autour de la conception du projet « It’s just about », en collaboration avec Antoine Morise.
Le but avoué de cette mosaïque babélienne était de « renvoyer dos à dos des univers apparemment cloisonnés, et de les unir au sein d’une même structure qui leur permette de se chercher, se rapprocher, s’éloigner de nouveau, revenir et s’entrechoquer pour créer un univers protéiforme où chacun  puisse aller à la rencontre de l’autre afin de mieux se retrouver lui-même ».

« Ode » est un témoignage de cette époque:

Forts du succès de cette première collaboration, les deux complices se lancent en février 2014 dans la mise en voix et en musique des Carnets de Camille Desmarest. Ces écrits, dont la rédaction s’étale sur près d’une dizaine d’années, offrent un regard  privilégié sur la sensibilité de l’artiste, qui s’y livre avec pudeur et sincérité.
Présentés pour la première fois publiquement le 19 juin 2015, en compagnie de Louis Fredon, la lecture de ces carnets sert de fil rouge à la soirée interdisciplinaire que Camille Desmarest organise au Centre Culturel Pouya.

vlcsnap-2015-07-15-11h03m27s175   vlcsnap-2015-07-15-11h19m59s145    vlcsnap-2015-07-15-11h21m15s134

  vlcsnap-2015-07-15-11h00m30s118   vlcsnap-2015-07-15-11h00m51s155     vlcsnap-2015-07-15-11h01m51s33

Outre ces aventures scéniques, Camille Desmarest et le Captain poursuivent un travail sur l’esthétique visuelle en collaborant régulièrement autour de projets vidéo expérimentaux  tels que The Intertidal Cinema (2014) ou Hendyadyn (2015), visibles sur http://camilledesmarest.com .